jeudi 2 juillet 2009

Parce que c'est reparti !!

Voilà donc le lien vers mon nouveau blog, et là, la fameuse vidéo fonctionne !!!

http://ellanasmind.canalblog.com/

A bientot !

jeudi 25 juin 2009

Parce qu'il y en a marre !!

Déjà une semaine que je voulais poster une vidéo sur mon blog, impossible ... Je voulais mettre un message comme quoi je ne pouvais pas poster la vidéo et donc que je donnais le lien, pas possible, à chaque fois refusé par Blogspot.

Donc autant dire que je vais préparer un nouveau blog autre part, et si je n'arrive plus à poster ici, je déménagerai, ourement et simplement !

Marre !!!

EDIT : Merveilleux, j'ai réussi à poster !!!
J'essaie de mettre la vidéo, on sait jamais ^^

RE-EDIT : Non, il ne veulent pas que le poste ma vidéo. Je déménage.
Je vous tiens au courant pour l'adresse.

samedi 13 juin 2009

Parce que non, je ne suis pas morte XD

Comme beaucoup le savent, en ce moment, tout juste juste une semaine avant le début de ces épreuves tant redoutées, les pauvres petits étudiants dont je fais partie s'échinent à réviser maladroitement leurs cours ...

Ils s'isolent, plongent leur nez dans leurs bouquins, et lisent, lisent, relisent, et tentent difficilement de retracer un raisonnement clair dans leur esprit ...
Et le stress arrive, les surprenant au détour d'une carte de géographie :
"Mais je n'y arriverai jamais !" s'exclament-ils alors, terrassés par ce sentiment d'impuissance.

--------------

Un peu de prose juste pour dire que je tente de réviser pour ce foutu diplôme qu'est le baccalauréat, et qu'en attendant,
mon avenir est en suspens ...
Je suis en effet refusée en Mise A Niveau en Arts Appliqués à Lyon,
et sur liste d'attente pour la MANAA de Besançon,
ainsi que pour celle de Nevers.

Je ne perds pas espoir, mais je tente de me concentrer sur les écrits qui m'attendent, et sur des oraux de rattrapage probables ...

A tous les autres élèves qui passent des épreuves, un grand
M****

Et des bisous pour tous le monde ^3^

EDIT : Ah oui, et sinon, un de mes dessins a été séléctionné pour être publié à la Japan Expo sur le stand du forum Allfanarts !!! Il s'agit de ma petite Geisha !!!

samedi 6 juin 2009

Parce que c'est notre planète à tous ...



Un film splendide, des images somptueuses,
mais aussi des données terrifiantes et une leçon a comprendre ...


Le film en totalité ici

mercredi 3 juin 2009

Petit concours


Petit concours auquel je participe,
organisé par notre chilienne sur Kawaiilicious,
j'ai nommée Linda !

Voici donc sa bannière,
n'hésitez pas à cliquez dessus et à allez voir son beau pitit blogounet !

mercredi 13 mai 2009

Tout le monde s'en fout ...

Je me doute bien que tout le monde s'en fout, mais là, à l'instant,
j'ai juste envie de le crier au monde entier :

J'ai eu mon permis !!!!!!
Et du premier coup en plus !!

Ben oui, parce que j'avoue que je ne pensais pas l'avoir XD

Bon, en même temps, aucun mérite,
j'ai fait la conduite accompagnée,
ça fait 2 ans que je conduit lol


*****


Voilà, voilà, sinon, je pense que je vais lacher un peu mon ordi,
ne serait-ce que pour un moi,
le temps pour moi de passer le bac ...
(ben oui, je pense réviser un peu quand même ^^)

Donc à bientot tout le monde,
des tas de bisous les gens ^3^

lundi 20 avril 2009

Parce que je m'y remets tout doucement ...

Et bien oui, les Chroniques d'Ilear ne sont pas mortes,
elles commencent même à revivre !!

Et c'est l'occasion d'un challenge sur La caverne d'Hito,
où il fallait écrire un passage de notre histoire en incluant le mot "injure",
que j'ai réussi à écrire un petit passage, en incluant la première rencontre entre Irnia et Nathaniel ...
Enfin, je dis la première rencontre, mais ce n'est pas la première rencontre héhé
Mais ceci est une autre histoire ...

Je vous laisse donc lire la version longue, plus intéréssante !
(il y avait une limite de lignes, mais j'ai commencé par écrire ceci,
pour ensuite réduire afin d'être dans mes limites données pour la challenge ^^)

--------------------------

En se baladant dans l’immense édifice qui constituait l’Eglise de Gil’Ead, Irnia se retrouva dans ce qui semblait être la cuisine du monastère. Etudiant calmement ce monde si étranger à celui qui était jusqu’alors le sien, Irnia fut surprise lorsqu’elle vit qu’un prêtre était entré dans la pièce, et se tenait tout près d’elle à présent. Ses sens étaient brouillés dans ce monde nouveau, et elle ne l’avait même pas entendu arriver. Il la dévisageait ouvertement. Elle se permit d’en faire autant.

L’homme était jeune, plutôt grand. Il portait la tunique des prêtres, ainsi qu’un collier de petites perles grises autour du cou. Ses cheveux étaient blancs comme la neige, et ses yeux, à l’inverse, étaient entièrement noirs.

- Ou avez-vous eu cette boucle d’oreille, mademoiselle ?

Prise au dépourvu, pensant être réprimandée sur sa venue en ce lieu plutôt que sur un bijou dont elle avait presque oublié l’existence étant donné le temps depuis lequel elle le portait, Irnia mit un certain temps pour répondre. Et ses paroles furent d’autant plus sèches que l’avaient été celles du jeune moine. Elle était peut être en territoire inconnu, mais elle n’en restait pas moins libre.

- Et qui êtes-vous pour me demander cela ?

Le jeune homme sembla s’énerver, puis essayer de contrôler la fureur qui grondait visiblement en lui. Il finit par se fâcher, et se jeta sur la jeune fille, la plaquant au sol, tentant tour à tour de l’étrangler puis de lui ôter la boucle en question.

- Ou as-tu donc eu cette boucle ? Qui as-tu tué pour l’avoir ? Parle ! Assassin, catin, impie, détritus de la pire espèce !

Malgré son corps relativement fin, le moine enragé tenait prise.
« Ne jamais brutaliser quelqu’un d’inoffensif » lui avait dit et répété son cher maître. Irnia connaissait là un vrai dilemme : ennemi ou ami ?! Devait-elle attaquer ou attendre éventuellement que le moine se calme ? Car malgré la pression qu’il exerçait sur le cou de la jeune fille, celle-ci était habituée à bien pire. Mais qui aurait pu imaginer un tel caractère, une telle force à la vue de ce visage d’ordinaire naïf et serein, et de ce corps visiblement chétif ?
Ce n’est que lorsqu’elle prit enfin sa décision qu’un moine supérieur entra dans la pièce, pas choqué le moins du monde par la scène.

- Frère Nathaniel, le frère Alberin vous demande.

Le jeune homme relâcha son étreinte puis se leva, et remis sa tunique. Cela ne calma pas pour autant Irnia.

- Que vous ai-je donc fait, pour que vous me traitiez de la sorte et que vous me lanciez de pareilles injures au visage ? demanda-t-elle méchamment.

Il la fixa droit dans les yeux, puis glissa une mèche de ses longs cheveux blancs derrière son oreille, dévoilant sa boucle d’oreille. La même que celle d’Irnia.

- Il n’existe qu’une seule autre boucle comme celle-ci. Et visiblement, c’est vous qui la portez.

***

vendredi 17 avril 2009

Parce que je l'adore d'avance ...

Je vous présente la - peut-être - future nouvelle star anglaise,
j'ai nommée Susan Boyle !

Je suis de tout coeur avec elle et je l'adore déjà !!

vendredi 10 avril 2009

Parce que c'est tellement vrai ...


"Nous ne devons jamais verser de larmes ...
Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps entre le coeur.
Elles constituent la preuve que garde un coeur ne sert à rien d'autre
Qu'à s'affaiblir..."


~ Byakuya Kuchiki ~

mercredi 1 avril 2009

Parce qu'ils bossent à fond dessus et que c'est un succès !

Les Tanukis sont les meilleurs !!!
(passez votre souris sur l'animation pour voir !)

Oui, décrit comme ça l'est, ça à l'air crétin,
mais on se prend vraiment au jeu !!!

PS : Si vous voulez que je sois votre marraine,
mon pseudo c'est Ellana71 huhu ^^

mardi 24 mars 2009

Parce que je suis trop fière de moi


Ce matin, j'ai donné mon sang.

Bon alors je me doute que ça n'a l'air de rien comme ça,
mais c'est très important pour moi ...
(surtout que je suis donneuse universelle huhu)

Et j'estime que ça devrait l'être pour tout le monde,
parce qu'on est tous susceptibles d'avoir un accident
et d'avoir besoin de sang.

DONNEZ VOTRE SANG
!!!!!

ça ne dure que 10 minutes, une petite piqure et c'est fini !
et surtout, ça peut sauver une vie ...

dimanche 22 mars 2009

Les personnages principaux

Voilà donc les personnages principaux des Chroniques d'Ilear,
j'ai nommés Irnia, Erwan et Nathaniel.

Légère description de ces énergumènes,
mais rien de plus, sinon ce n'est pas drôle huhu

Aime ---------- N'aime pas
Apprendre ------- Devoir nager
la nature ---------- les fleurs
Devoir combattre -------- Etre dévisagée
les ballades à cheval ------ Se concentrer
Dormir à la belle étoile --------- Etre prise au dépourvu

Aime -------- N'aime pas
les femmes ----- les échelles
la bière --------- le mensonge
Laisser qqun sans voix -- Ne pas être le meilleur
Etre admiré ----- Avoir tort
Bluffer les gens ------ Ne plus se contrôler
Combattre ------- l'hypocrisie

Nathaniel

Aime ------- N'aime pas
la musique --------- la violence
la nature --------- l'inégalité
Lire ------- l'injustice
la poésie ------- la vulgarité
Pouvoir rêver ------ les étendues d'eau
Aider les autres ------ Etre dans le noir

Prologue

Voilà le prologue des Chroniques d'Ilear.

Je l'ai retrouvé sur mon ancien blog,
il me semble que je l'avais modifié depuis,
mais impossible de remettre la main dessus ...

Bonne lecture ^^

--------------------------

Comme Alan me l’avait apprit, je m’étais cachée dans un des recoins de la pièce, celui entre la grosse malle remplie d’objets en tout genre et la bibliothèque pleine de vieux livres. Sa voix retentissait dans ma tête. Il me disait :
« - Reste où tu es. Ne fais pas un seul bruit, où ils sauront que tu es là. Pas un bruit, pas un mouvement. Ne tente rien, laisse-les faire. Tu partiras uniquement quand tu seras sûre qu’ils sont loin. Et ne te balade pas trop longtemps en eux, leur méchanceté peut être contagieuse. Une dernière chose, une faveur que je te demande : ne tente rien, ne fais rien pour qu’ils puissent te capturer, ne tombe jamais entre leurs mains, jamais. »
Il ferma son esprit, puis sortit de la maison. Je savais ce qui allait se passer ici, je le pressentais. Mais je ne pouvais rien faire contre. Déjà parce qu’aucune idée ne me venait ; ensuite, Alan me l’avait interdit. Je fis donc comme il me l’avait demandé. Par la fenêtre, je distinguais sa silhouette. Il avait du s’asseoir sur le vieux fauteuil à bascule qu’il avait installé dehors pour les jours de soleil. Ils étaient arrivés comme prévu, sans aucune discrétion avec leurs grosses voix, leurs chevaux mal dressés qu’ils tentaient en vain de contrôler, leurs pas lourds sur la terrasse en bois. Sans même les voir, je savais qu’ils étaient pitoyables. Des grosses brutes de la pire espèce, des abrutis profonds pleins de lâcheté. Ils avaient fait rentrer Alan à l’intérieur de la maison, probablement pour que personne ne puisse voir ce qu’ils allaient lui faire. Qui aurait pu les voir, au fin fond de cette forêt, perdue au milieu de nulle part ? L’un d’entre eux avait jeté mon maître à terre, lui faisant percuter le coin en pierre de la petite cheminée qui se trouvait dans le fond de la pièce. Alan tentait de reprendre ses esprits quand un autre homme lui décocha un poing en pleine figure en hurlant :
« - Dis nous ce que tu sais ! »
Aucune réponse. Mon maître reçut un coup de pied en plein estomac.
« - Parles ! Qui est l’alka ? Où se trouve-t-il ? »
Un second coup de pied part, plus violent cette fois. Toujours aucune réponse. L’homme s’impatientait. Je décidai de m’introduire dans l’esprit de cet être abject qui osait maltraiter mon maître ; ses pensées retentissaient dans ma tête :
« Qu’est-ce que je fais ? Si je continue, je le tue, et je n’aurai aucune information, je me ferai tuer. Si je ne continue pas, il ne me dira rien de toute façon … »
Je m’arrêtai là. Il avait déjà pris sa décision, même s’il ne le savait pas encore. Je savais ce qu’il s’apprêtait à faire, mais je restai ou je j’étais. Un grand silence se fit dans la pièce. Mon souffle me paraissait faire un vacarme épouvantable. Mon cœur battait à tout rompre, je ne voulais pas qu’il le fasse. Mais c’était trop tard, et je ne pouvais rien faire. L’homme lança simplement « Tuez-le », sur le même ton que s’il demandait à ses hommes de lui faire chauffer un thé. Il sortit, assez lentement pour que je puisse graver son visage à jamais dans ma mémoire. Il sortit pour ne pas voir ce massacre, et surtout pour faire le point sur sa vie, vu qu’il va se faire tuer à son tour. J’avais presque pitié pour lui. Les autres hommes, restés dans la maison, se regardèrent. Ils savaient ce que cela voulait dire. Mais se sont des brutes, peu importe que leur supérieur meure, ils sont toujours vivants, eux. Alors ils frappèrent sans relâche, avec tout ce qu’ils trouvèrent : leurs pieds, leurs poings, les objets qui leur passent sous la main, casseroles et autres instruments de cuisine. Et moi, je ne pouvais rien faire. Où plutôt je ne devais rien faire, car il me semble que c’est le dernier souhait de mon maître, et je respecte cela. Alan jeta un dernier regard vers moi. J’en profitai pour me glisser dans ses pensées, et il le savait. Il a apprit à m’ouvrir son esprit pour ne pas que je m’épuise. Même si là, c’est lui qui devrait être épuisé. Je sentais qu’il puisait dans ses dernières forces pour arriver à me faire lire ce qu’il pense. Et dans ma tête, sa voix résonnait : « Trouves-le Irnia, trouve l’alka, et mène-le sur la voie. » Un homme passa devant lui, et le contact se brisa. A moins qu’il ne soit mort sous les coups. Je fermais les yeux, je préférais ne pas savoir. Ils terminèrent leur travail. Ils fouillèrent l’unique pièce quelques minutes, mais des grosses brutes comme elles ne savent pas chercher, ne savent pas regarder. A tel point qu’ils ne me trouvèrent même pas. Ils repartirent donc bredouille. Ils s’en allèrent, remontant sur leurs chevaux, et s’en allant aussi discrètement qu’à leur arrivée. J’attendis quelques minutes, pour être sûre. Puis je sortis de ma cachette. Ils ne savaient pas ce qu’ils cherchaient, mais ils ont tout mis sans dessus dessous. Ce sont de beaux abrutis. Je récupérai le nécessaire : mon arc, toutes mes flèches, mon poignard, mon carnet ainsi que mes plumes et de l’encre. J’enfilai une tenue plus confortable, une qu’ils n’avaient pas déchirée dans leurs recherches. Je trouvai une jupe courte et un haut kaki et marron, l‘idéal pour passer inaperçu. Une dernière chose à faire : je revins auprès du corps de mon maître. Je lui fermai les yeux. Puis, à l’aide des pigments qui lui servaient à faire ses peintures, je marquai son corps des symboles funèbres, pour que son âme aille en paix. Je trouvai, dissimulé sous sa tunique, un petit carnet rempli de signes étranges. Je supposai que, vu l’endroit où il était caché, il était d’une certaine importance. Je le glissais dans l’une des poches de la sacoche que j’avais passé en bandoulière. Enfin, dernière hommage à faire à Alan, je sortis son sabre bien-aimé, baptisé Yato, de son étui, et je le glissai à ma ceinture. J’effaçais toute trace de moi. Je sortis de la maison, jetais un dernier regard sur cette battisse qui avait bercé mon enfance si mouvementée. Je sus que je ne la reverrai jamais.
Je partis dans la forêt, et je retrouvai Louve, la jument qu’Alan avait mis si longtemps à apprivoiser, si belle avec sa robe noire. Elle me connaissait maintenant, et c’était la seule personne qu’il me restait. Ayant oublié la selle, j’attrapai sa crinière et me hissai sur son dos. D’elle-même, avec cette compréhension naturelle qu’elle a pour les personnes qui la monte, elle partit au grand galop. Elle savait que j’avais une mission à accomplir. Je devais retrouver l’alka.


***


jeudi 12 mars 2009

Parce que je me suis remise ...

... au dessin !!

Non, vous ne rêvez pas, la petiote Ellana reprend son crayon à papier !!
(pour faire autre chose que des carrés magiques ou des smileys tous nazes XD )

Tout ça grâce au forum Allfanarts,
sur lequel je me suis réinscrite après plusieurs années d'absence !
Nouvelle version du forum, plus de minimies, mais une ambiance toujours très sympa et des dessineux ^^

Et voilà ce que ça donne !

Concours où il fallait redessiner les Caramel Dansen.
(techniques traditionnelles)

Une défi où il fallait donner une représentation du silence.

(line aux techniques traditionnelles et effets avec photoshop)

Votre avis ??

PS : Trop fière, j'ai passé la barre des 1000 visiteurs huhu